C'est quoi
illimité
vertical?

Toutes les opérations de ski héliporté garantissent un certain nombre de mètres verticaux. Chez Great Canadian, nous offrons une bonne quantité de vertical (p.ex. 30,500 m/100,000pi pour un séjour d'une semaine).

Plus

Bienvenue au
Great canadian
heliski Blogue

The Great Canadian Snow Storm of 2017

Affiché par & classé dans Conditions actuelles.

When it comes to the best heli skiing conditions, this week has proved to be the perfect specimen. The recent storm cycle rolled in Wednesday night and we have been digging ourselves out ever since. Conditions in our terrain are exceptional, with many “BEST DAY EVERS!” being shouted at the end of the day. Here’s what our snowfall looks like:

 

avec GIPHY

L'expérience culinaire Great Canadian

Affiché par & classé dans Great Canadian Héli-Ski, La vie d'auberge.

L'expérience du souper à l'auberge du mont Heather est à voir. Quand nos skieurs terminent leur journée à accumuler leur vertical illimité, ils ont bon appétit! Par chance, notre équipe culinaire est passionnée de nourriture et skient eux-mêmes, et savent quoi faire pour mettre le “WOW” dans chaque plat. Des tartinades d'après-ski aux plats délectables du souper en passant par le vin approprié, pas de doute nos séjourneurs s'endorment avec des #souvenirsmémorables. Voici un aperçu de ces plats étonnants.

 

Pour l'amour de la neige

Affiché par & classé dans sans catégorie.

Au moment d'écrire ceci, le récent solstice d'hiver a marqué le départ officiel de l'hiver. Nous savons tous de quoi il retourne – les jours commencent à chasser la nuit, minute par minute. Mais pour plusieurs d'entre nous, l'hiver a commencé il y a des mois, fin août, lorsqu'il y avait un soupçon dans l'air – le premier matin frisquet frissonnant nos épaules et embrumant notre souffle. Après un mois, c'était officiel – l'hiver arriva sous forme de flocons de neige. C'est peu, mais assez pour exciter les chiots, et les gens accros du ski. Et les scientifiques, aussi – Jon Nelson, qui étudie les flocons de neige à l'université de Ritsumeikan à Kyoto, Japon, dit qu'il est très probable qu'il n'y ait pas deux flocons pareils. Cela prend environ 10,000,000,000,000,000,000 molécules d'eau pour former un cristal de neige, et leurs arrangements sont pratiquement infinis.

En ce moment, nous pensons plutôt à mesurer les accumulations de neige au matin ou suivant une tempête qu'à compter les flocons . On passe les matins à colliger les conditions par radio aux auberges d'arrière-pays et à creuser des puits de neige, Tout ça pour avoir du meilleur ski. “Ça tombe?” envahit nos pensées. Il semble que les petits mecs qui se ramassent à la pelle sont oubliés – alors nous sommes allés voir ces petites merveilles autour de l'auberge. Nous en avons capturé – tous très uniques, luisant un matin à -20°C .

Nous sommes aussi tombé sur notre guide de ski, Ox, dans la salle d'habillage et lui avons demandé son meilleur souvenir enneigé. Pas de surprise, il en a des tas, mais il a partagé celui qui a changé sa vie. À la fin des années 90, il venait de peaufiner sa voie dans le col Kootenay. En descendant il a vécu son premier voile blanc – ce n'était jamais profond au point de manquer d'air! La sensation de liberté en traversant la mer de poudreuse, c'est fou! Alors qu'il raconte, on se rend compte qu'Ox revit le moment. L'homme s'illumine vraiment au-dessus des fixations il arrangeait. “Cette descente a changé ma vie! C'est là que j'ai réalisé que je chercherais toujours à vivre des moments semblables!”. (Au cas où une traduction est utile – il est devenu accro de la poudreuse et la recherche depuis :)). Mais ce n'est pas pourquoi il est devenu guide de ski – “Ah non, les guides des ski n'errent pas dans les cols isolés, ils doivent gérer des meutes de loups” – ou au moins c'est ce qu'il déclare. Mais nous croyons que c'est tout comme le pilote de ligne qui dit mieux aimer la pêche à la mouche que d'amener des foules et charrier des cargaisons autour du monde – nous l'entendons mais le scintillement des yeux est évident!

La vie d'un amant de l'hiver peut ressembler à une congère géante de sommets conquis, des descentes malades et des jours en poudreuses, il s'agit d'histoires semblables, mais toutes uniques, toutes enjolivant la journée ou redirigeant la ligne de vie.