Pourquoi venir en
petits groupes
Ski Héliporté?

Vous aller AIMER skier en petits groupes! La nouvelle vague héli-ski est de skier en hélicos rapides, et agiles en petits groupes plus intimes. Essayer petit, c'est l'adopter!

Plus

Bienvenue au
Great canadian
heliski Blogue

Une des nôtre!

Affiché par & classé dans sans catégorie.

Vous êtes-vous déjà demandé comment nos guides se détendent à la fin de la saison? Peut-être une vacance au chaud, à la maison tranquille et en paix, une traversée record de 36 jours en ski…

La dernière option peut sembler ambitieuse, mais pas pour notre Maddy. Moins d'une semaine après avoir terminer le guidage, elle se retrouve avec trois amis au col Kootenay. Leur plan était de faire la première traversée des Selkirk. C'est plus de 500 km (310 milles) à travers l'arrière-pays des plus difficile en Amérique du Nord. Ça a pris 36 jours, Plusieurs skis cassés, des réveils à minuit et le danger de traverser de nombreuses rivières. Mais l'équipe l'a achevé en sécurité le 8 mai, 2016. Nous avons retrouvé Madeleine pour en savoir plus sur son aventure:

 

Comment se sent-on à la maison?

C'est bien mais en quelque sorte étrange. Beaucoup à digérer, et vous pouvez revenir à la vie dans la vallée [Columbia] mais vous êtes encore à cogiter cette grande expérience.

D'où est venu cette idée?

Il y a environ 5 ans, mon ami Stephen et moi roulions vers le mont. Logan, en voyage de ski, qui est à environ 40 heures de route. On s'ennuyait et on a décidé de préparer des aventures “à faire” , une liste. Curieusement, tous les deux avions ce rêve de skier toute la chaîne Selkirk. Puis l'an dernier, en skiant avec Stephen, il a dit “Faisons ce périple ce printemps!” Alors on a planifié, préparé les caches de nourritures, tracer notre route et puis on s'est rendu-compte que ce pourrait être que nous deux! Comme, qui d'autre voudrait faire ça?! Mais quand on a commencé à en parler nous avons trouvé trois autres personnes vraiment intéressées qui avaient de l'expérience en long périple.

L'équipe au col Rogers. Madeleine à droite.

 

Comment se préparer mentalement pour un périple pareil?

Bien, j'y avais pensé tout le temps et je vérifiais constamment les conditions. Par chance, je travaillais dans les Selkirk pour la plus grande partie de la saison. Ce qui était vraiment génial étaient les derniers jours à guider chez Great Canadian, nous avons par hasard skié dans certains endroit le long de notre route. Ça m'a donné un précieux avantage sur la route à prendre.

Quel était ton moment le plus difficile?

Nous avions des traversées de rivières pas mal risquées à faire. Comme skieurs et pas guides d'eaux vives, les rivières nous inquiétaient. Heureusement, il y avait des arbres pour nous aider, mais ils étaient juste assez gros pour marcher dessus, et assez étroits pour être tout à fait effrayant. Il fallait y aller un à la fois, donc aucun moyen de s'entre protéger. C'était les vrais chemins de croix mentales du périple, lorsqu'il n'y a pas le choix et vous n'avez qu'à rassembler ses forces pour le faire.

Ne pas tomber!

Aussi à un moment donné, au sud de Battle Abbey nous avons été pris dans cette énorme pente dont le pic jetait beaucoup de neige sur nous. C'était une fenêtre de 20 minutes où nous avons accéléré au plus vite et des glissades de neige couvraient nos pistes derrière nous. Alors après ça, nous avons changé notre horaire de sommeil pour nous réveiller à minuit et ne voyager que dans les petites heures du matin.

Quel a été ton moment préféré?

Probablement les campement alpins, avec des panoramas superbes et des couchés de soleil incroyables au-dessus des Monashee, des Selkirk et des Purcell. Dormir sous les étoiles et voir les étoiles filantes, c'est toujours mon préféré, c'est certain. Une autre chose géniale était quand on avait à se réveiller à minuit, c'était durant la pleine lune alors ces nuits là, on pouvait voir la lune se coucher et le soleil se lever en même temps. C'était pas mal spécial.

Comment on se sent à la fin?

Nous étions tous un peu stupéfiés et les yeux grands, sans croire que c'était fini. En terminant, nous attendions mon père à l'auberge CMH Monashee pour qu'il nous ramènent. Nous nous sommes empilés dans le camion de mon papa qui nous a conduit à Revelstoke en regardant les chaines de montagnes passer si vite qui nous ont pris tant de temps à traverser.

Que pense-tu d'avoir fait ça?

Je crois que c'est surprenant de pouvoir rêver à des choses un peu hors de l'ordinaire, mais en ayant un bon
groupe et des opportunités et conditions qui peuvent les rendre possible. Vous pouvez y arriver si vous acceptez de l'aide.

Quels sont tes plans maintenant?

Nous avons terminé ce périple si tôt que j'ai le temps de me reposer. Quand nous avons calculé la distance, nous avons estimé que ça nous prendrait environ huit semaines et demi, et ça n'en a pris que 5. Je travaillerai chez Outward Bound à diriger un cours de plein air pour jeunes, et puis je ne peux attendre trop avant de planifier d'autres aventures!

 

 

Un périple comme celui-là demande beaucoup de préparation.

Touchez du bois pour se rendre de l'autre côté.

Quelques pertes en chemin.

 

Nous nous sommes tous amouraché d'un puit d'arbre un jour.

 

Merci à Douglas Noblet pour les photos épiques du périple! Déclic ici pour en voir plus.

Vélo de montagne Golden

Affiché par & classé dans sans catégorie.

En été, Great Canadian Héli-Ski se transforme en Auberge du Mont Heather – toutes les bonnes ondes, l'hébergement et la nourriture mais pas d'hélicoptère. Donc, à part la randonnée pédestre dans les beaux sentiers du Parc National des Glaciers, que faire?

Le vélo de montagne n'est toujours pas une activité acceptée dans le Parc National des Glaciers mais les deux villages voisins, Golden et Revelstoke, sont des Mecque du vélo de montagne. Revelstoke n'est qu'à une heure à l'ouest de l'auberge du mont Heather et Golden, à un saut de 30 minutes vers l'est, faisant de l'auberge un camp de base parfait pour les aventures vélos montagnardes du Kootenay nord.

CBT

Ponts de style sur le sentier CBT principal

Golden possède deux réseaux majeurs de sentiers de vélos distances et deux réseaux pour le vélo de descente, de plus de 150 km de sentiers au total. Si vous voulez rouler dans l'alpin, de longues descentes, des montées fluides, des talus arrondis ou des rochers techniques… Golden a tout ça.

Mt 7 et Mountain Shadows

Shadows

Le sentier Selkirk Slacker bien roulé dans Mountain Shadows

À l'est de Golden se trouve Mt 7, la montagne légendaire qui hébergeait la course descente Mt 7 Psychosis pendant 10 années. Malgré que cette course se soit retirée, le réseau de sentiers de descentes vit toujours. Faites la navette sur le chemin forestier et descendez au km 3, km 5 , km 10 ou km 14, avec la difficulté croissant avec les kilomètres.

Si le technique “ancienne école” piste simple est plus votre style, faites les sentiers Mountain Shadows à la base du mt 7. Ces sentiers traversent le bas des sentiers de descentes et forment un réseau d'environ 20 km. Plateaux rocheux, ponts techniques et plaisantes particularités naturelles apparaissent un peu partout dans ce réseau.

CBT Mainline et MoonRakers

The famous Canyon Creek trail (c) Tourism Golden

Le fameux sentier de la crique Canyon (c) Tourisme Golden
Alors que les sentiers Moonraker Trails sont parmi les plus anciens à Golden, ils ont rajeuni avec l'accès amélioré du village par le réseau CBT Mainline. Le sentier CBT Mainline commence tout en bas de la route vers la station de ski Kicking Horse et monte du sud de la route jusqu'au lac Cedar et au réseau Moonraker – environ 12 km du départ. Si vous n'êtes pas fort pour toute la montée, considérez descendre Mighty Quinn ou Gold Rush – plaisantes, descentes de choix. Vous pouvez monter jusqu'au lac Cedar moins à pic en faisant une boucle sur Old Age & Treachery (triche de vieux).

Le réseau Moonrakers part du lac Cedar (et se termine par une saucette dans le lac Cedar à la fin d'une journée torride) et comprend plus de 60 km de sentiers simples, incluant plusieurs différentes connexions vers le bas de la vallée et un nouveau sentier se rendant à la base de la station de ski Kicking Horse. Les classiques “à faire” dans Moonrakers sont Canyon Creek et Arrowhead.

Kicking Horse et l'Alpin

The epic alpine goodness that is Terminator Ridge.  (c) Tourism Golden

L'alpine épique qu'est Terminator Ridge. (c) Tourisme Golden

la station Kicking Horse offre les remontées pour le vélo de descente depuis plus de 10 ans. Deux nouveaux sentiers alpins distances s'ajoutent à leur cheptel de sentiers descentes. Terminator Ridge va vers le sud depuis le haut de la Gondole, impliquant quelques courts portages avant de descendre dans l'alpin et dans la forêt, sortant finalement dans Moonrakers. C'est un trajet avancé pour les vélos de montagnes expérimentés, mais certainement à faire si vous aimez l'alpin technique.

Plus récemment (l'an dernier) l'équipe des sentiers de Kicking Horse ont bâti un sentier montant dans Crystal Bowl qui dessert trois courtes sections descendantes. La montée est de 2 km environ ce qui fait une boucle complète en altitude, zone faible oxygène est 5 km… mais si vous faites les trois, ça donne 15 km – pas mal!

Longue histoire courte – si vous n'êtes pas allé à Golden, c'est le temps de le faire sur deux roues. Utilisez TrailForks ou téléchargez l'app du club cycliste de Golden pour des cartes interactives des sentiers.

Belle saison avec Rob

Affiché par & classé dans sans catégorie.

 

Pour notre chef guide Rob Dalinghaus, la saison s'est déroulée comme une horloge.

Bien, presque…

“J'ai laissé mes skis dans le panier une fois” dit-il. Mais qui peut le blamer? Nos guides sont parmi les professionnels alpins les plus travaillants au monde. Ils s'activent autour de l'auberge des heures avant le premier envol et continuent tard le soir pour préparer le jour suivant. Comme chef guide, Rob a littéralement une vue d'oiseau sur les opérations journalières, alors qui mieux pour savoir ce qui a fait cette saison si fantastique? Mais d'abord que dire de ces skis manquants!

Comment vous êtes-vous retrouvé sur le terrain avec le groupe, mais sans skis?!

Bien, c'était une combinaison de distractions. Nous ajoutions un groupe d'entrainement et je suis allé quelque part plus loin. Nous ramassions les stations météos et les bâtons d'atterrissages. J'ai regardé et pensé que le panier était vide. Et pour faire tout marcher, vous voulez faire ça efficacement. Vous pensez que vous êtes à le faire efficacement jusqu'au moment où j'ai réalisé… J'ai raté cette fois! Alors les clients ont dit “Bon, on est prêt! On se voit en bas!” Et je devais attendre en sachant que mes skis seraient de retour avec l'hélico dans 2 minutes, et de vivre avec l'embarras.

Dude, where's my skis?

Mec, où sont mes skis?

Ce qui a fait cette saison spéciale?

Nous pouvions offrir “les forfaits complets” de ski en boisés, parmi les arbustes et en alpin. C'était étonnant sans doute. Très satisfaisant!

Quels étaient les moments mémorables comme chef guide?

C'était un effort massif de l'équipe. Nous avions de nouveaux guides. Une fois les pieds à l'eau, on voyait que tout irait bien. Pour moi, c'est un soulagement car on est sur le qui vive quand on dirige les guides. Je fais tout de grouper au matin, les breffages de guides , skier, guider soi-même, guider pour les autres groupes et pour les nouveaux guides, le contrôle du trafic aérien, alors c'était plaisant de déléguer de temps en temps. C'est plus facile de continuer. Je crois que l'an dernier j'ai travaillé un petit peu trop alors c'était merveilleux d'avoir cette aide.

Rob explains the ins and outs of heli safety.

Rob explique la sécurité hélico.

Avez-vous eu une meilleure journée de vie cette saison?

Je sais que j'en ai eu une. C'était une journée de poudreuse. Superbes conditions. Je l'ai dans mon calepin parce qu'on note pas seulement les pistes mais aussi les conditions matinales et ce qu'on voit . Cette journée a une note spéciale.

Qu'est-ce qu'une journée parfaite de ski pour vous?

Quand ça roule sans trop de blagues sur la radio. Que du ski, des descentes, quelle que soit la manière elle sont descendues, et ça s'enclanche. Sur le terrain, nous faisons des pistes malades dans de la poudreuse étonnante. Et un casse-croûte malade aussi! On revient è l'auberge et on sent l'énergie. À l'après-ski, dans le local, tout le monde est excité, comme “Wow! C'était fameux, non?!”

Où serez-vous pendant la saison morte?

Je travaille toute l'année et pendant la saison morte, nous sommes occupés. L'été est surtout rapporter nos activités au gouvernement. Nous donnons un cliché de la saison et où on a skié. Je regarde toujours les pistes ” gagnantes” comme celles que nous avons skié le plus. Je ne sais pas encore quelle mais les plus populaires ont été Eat Your Wheaties, Rocky et Smoke.

 

Merci Rob! Au revoir (et Sue) la prochaine saison!

Rob with his better half and fellow guide, Super Sue!

Rob avec sa douce moitié et collègue guide, Super Sue!